L’alchimie a rapidement opéré entre ces personnalités chaleureuses qui ont en commun l’envie d’offrir leur passion de la musique et qui placent l’émotion au premier rang de leur travail musical.

Leur rencontre en 2011 autour d’un Lied de Schubert, pour lequel «  pianiste recherchait chanteuse », marqua la naissance d’une complicité qui nourrit leurs duos.

Sous les mains de la pianiste, l’instrument devient un véritable partenaire en se transformant au gré des airs en tempête, forêt enchantée ou cheval fou, et déploie une atmosphère dans laquelle la chanteuse n’a plus qu’à se glisser.

La simplicité avec laquelle elles abordent la musique est une invitation à rejoindre l’univers riche et coloré des airs choisis et permet au public d’entrer aisément dans le monde musical. Ce dernier ressort de leurs prestations rempli d’un arc-en-ciel d’émotions allant de la joie guillerette à la douleur romantique.


Petites biographies de ces dames

Emmanuèle Calisch 

Installée en Touraine depuis 2001, elle commence à travailler sa voix dans une école de chant à Tours puis se perfectionne au gré de riches rencontres avec Sophie Hervé, Marie Perrin, Pierre Rousseau, Udo Reinemann, Claudia Zohm.

Elle chante en ensemble : chœur de l’Oratoire du Louvre (Florian Hollard), chœur de la Bazoche (Emmanuel Pesnot, Sarane Pacqueteau), Le Concert des Dames (Frédéric Bourdin), Chœur du Festival des heures romantiques (Udo Reineman), le chœur supplémentaire de l’opéra de Weimar (Markus Oppeneiger).

En soliste, elle interprète des airs du répertoire baroque dans le cadre de la programmation de Musique au temple (temple protestant de Tours) et transmets volontiers sa passion pour les Lieder, attisée par un séjour de deux ans en Allemagne (Thuringe). Les mélodies françaises sont pour elle l’occasion d’offrir sa lecture de la délicate poésie française.

L’émotion est toujours au cœur de son travail vocal et de sa relation au public, auquel elle confie toute sa sensibilité.

Caroline Estrade

Elle commence le piano à treize ans et rencontre Anne Crépin-Leblond lors d'une master-class à Tours. Elle se consacre à l'étude du piano à la Schola Cantorum de Paris dans les classes de Jean-Jacques Painchaud et d'Anne Crépin-Leblond, dont elle deviendra assistante. 

Après avoir obtenu le diplôme de piano et de pédagogie, elle revient à Tours pour se consacrer à sa carrière de professeur. Elle enseigne auprès de jeunes élèves et d'adultes, débutants ou confirmés, qui reconnaissent que son professionnalisme n’a d’égal que son enthousiasme !

Sa rencontre avec Emmanuèle Calisch lui ouvre le répertoire de la musique vocale qu'elle travaille désormais avec passion.

 

 

 

Plan du site Powered by gp|Easy CMS